[Pratique] Faites votre Wish-list: ce que vous voulez vraiment.

A l’heure où j’écris cet article, Noël approche et le mot « Wish List » se dégaine comme on dégainait le mot « Buzz » y a encore 6 mois.

Et comme je  suis un peu une version Do It Yourself du père-Noël, je vais vous proposer de me rédiger une liste un peu particulière. Cette liste se situe entre la liste de cadeaux et celle des bonnes résolutions.

Mais la personne qui va vous gâter… C’est vous-même.
C’est un conseil que j’ai péché dans un vieux bouquin d’Anthony Robbins (Le genre vendu à 7,50 € à la Fnac), avant de découvrir qu’il était le secret de réussite de beaucoup de gens célèbres (Y a pas que Steve Jobs dans la vie).

Je l’ai appliqué dans un moment particulier de mon existence et cela  m’a plutôt réussi.

 « Si vous étiez sur de ne traverser aucun échec, qu’aimeriez-vous faire de votre vie ?… »

C’est une question que m’avait posé un coach en personal branding et c’est la question que vous posent tous les bons bouquins de développement personnel. Si vous rêviez votre vie, à quoi ressemblerait-elle ?

C’est à votre tour de prendre un papier et un stylo et de faire votre propre Wish List. Notez-y l’endroit où vous voulez vivre, qui fera partie de cette vie, votre situation amoureuse et professionnelle. Ainsi que toutes les petites choses que vous espèreriez acquérir avec le temps. Même les plus insignifiants (comme des jolis ongles ou la maitrise de plus de trois accords à la guitare).

Ne vous censurez pas ! Si vous avez envie de  devenir le meilleur joueur de Poker de tous les temps ou l’inventeur du dénoyauteur électrique avec système Bluetooth qui le relie avec votre téléphone, notez-le

Et si vraiment vous avez peur de ne pas l’assumer, cachez-là où personne n’ira la chercher.

Et relisez-là souvent.

Parmi les éléments de cette liste, déterminez :
- Les points les plus importants
- Les non-négociables
- Ceux pour lesquels vous êtes capables de concessions, voire quelques alternatives,
- Et ceux que vous avez déjà. (Si par chance vous avez déjà rencontré l’amour de votre vie, vous pouvez aussi le garder).

Faire cette liste ne signifie pas forcément tout plaquer pour tenter sa chance à Broadway. Mais juste cerner ses vrais désirs et déterminer le chemin à suivre pour être plus heureux.

Il est très important d’être précis.  Tout simplement parce que visualiser clairement votre réussite vous permettra de la reconnaitre.

Deux actions possibles après avoir rédigé cette wish List :

Parce que cet exercice n’a aucune utilité  si elle n’entraine pas d’action concrète. Même la plus discrète. Quitter le confort d’une vie dont on est habitué (même si elle ne nous convient pas) est une démarche très délicate et effrayante. Mais il n’y a pas de secret : L’action est l’unique clé du succès. Un pas en avant entraine toujours un déséquilibre mais il est nécessaire pour avancer. Alors au boulot !

La  méthode radicale « Eye of the Tiger ! » :

Cette méthode est particulièrement efficace quand il est question de réaliser de gros défis. Comme de perdre 20 kilos, monter sa boite, ou se dépatouiller d’une situation financière désastreuse. Mais cette méthode, pour fonctionner, ne se contentera pas  de l’unique Wish List. Elle sera accompagnée d’un  plan complet avec les actions à mettre en place, les délais, et les plans B.

Prenez chaque détail de ce qui sera désormais le  «projet vous-même ». Décortiquez chaque objectif. Déterminez le temps nécessaire pour le réaliser. Imaginez une ou plusieurs façons d’arriver à votre but.  Une fois ces actions notées, éteignez cette télé et décidez que toutes vos actions devront tendre vers votre épanouissement. Ça peut vous sembler compliqué à faire, mais croyez-moi, le plus dur, c’est de se lancer.

Un petit conseil qui a son importance en cas de gros chantiers : Un seul combat à la fois. Valider sa période d’essai en plein régime Dukan tout en passant son permis et en cherchant un appartement ne vous fera pas avancer plus vite (croyez moi, j’ai testé, et tout ce que j’ai récolté, c’est un malaise dans des escaliers en colimaçon dont mon coccyx se souvient encore.).

La méthode plus douce du « pas à pas »

Celle que j’ai adopté lorsque les défis me faisaient peur. A utiliser lorsque vous supportez tout-de-même votre situation actuelle ou que l’idée de l’échec  vous tétanise.
Il s’agit de mettre en place au fur et à mesure des petites habitudes et de prendre des  décisions de faibles portées, mais qui vous dirigeront vers la bonne direction. Comme de remplacer systématiquement le sucre par de la Stevia, de prendre les escaliers à la place de l’ascenseur, de se lancer dans un hobby en corrélation avec notre ambition professionnelle (j’ai écrit sur un site communautaire durant trois ans avant d’en faire mon métier).  Ou prendre une demi-journée « salle de bain » durant laquelle on ne s’occupera que de soi.

Le but du jeu est de se donner des objectifs atteignables qui seront autant de petites victoires. Et ces victoires vous mettront en confiance. Pour devenir une sorte de « version améliorée de vous-même »

Vous serez surpris des résultats obtenus avec des petites mesures comme : prendre le temps de préparer sa journée de demain, dormir avec de la crème dans les cheveux (notamment si l’un de vos objectifs à long terme est de vous transformer en bombe).

Décidez d’être ce que vous voulez. Le double avantage de cette Wish-List

La plus formidable leçon de cette liste est : vous avez un plus grand pouvoir d’action que vous ne pouvez l’imaginer. Et chacune de vos actions, qu’elle soit exceptionnelle ou basique entrainera un résultat.  Ces résultats vous rassureront sur le fait que vous êtes en mesure de prendre votre vie en main.

La deuxième morale de l’histoire est : On va plus vite lorsque l’on sait où l’on va. Si vous savez que votre grande aspiration, c’est d’aider les autres, vous serez plus enclin à tiquer le jour où l’on vous proposera un job de contrôleur de gestion qui n’aura aucun rapport avec vos envies. Car prendre une décision en désaccord avec votre liste créera une dissonance cognitive. La dissonance cognitive est un sentiment de mal-être dû au fait que vos actions et vos actes soit en contradiction. Cette dissonance sera votre « puce à l’oreille » quand vous aurez des choix à faire.  Et à contrario, lorsque vous entendrez parler de cette mission-cadeaux-de-Noël-pour-les-démunis dans votre quartier, votre esprit fera le lien avec cette Wish List.

C’est plus ou moins conscient.  Mais imprimer cette liste comme un but à atteindre est déjà un pas vers une vie qui vous ressemble.  Et trouver sa place sur cette planète, ça n’a pas de prix.

Réagissez !

* Required