La confiance en soi en soirée

La confiance en soi est une composante essentielle pour une vie sociale. Vous avez déjà essayé de lancer une réplique-qui-tue avec le nez dans vos chaussures ?

Bien-sûr que si.

Même que personne ne l’a entendue. Ou peut-être avez-vous déjà eu affaire à une très jolie fille, mais si peu sure d’elle qu’elle n’attirait aucun regard. Vous vous êtes alors dit « c’est curieux ! Personne n’a remarqué que Scarlett Johanson était parmi nous ? ».

Avoir confiance en soi, c’est assumer ce que l’on est.

Personne n’est parfait. Et l’on se sent d’autant moins parfait que le sosie de Megan Fox vient de débarquer dans notre champ de vision, un mojito à la main, et que l’on a la douloureuse sensation qu’elle nous dépasse de deux têtes. Plus les talons.

Que l’on soit une fille ou un garçon, c’est compliqué. Mais chacun possède sa valeur ajoutée. Pour preuve cette petite aventure survenue lors de mon dernier drink.

Le dernier cocktail ou je me suis rendue avait lieu dans les locaux d’un magazine en ligne pour lequel j’ai écrit durant trois ans. J’arrive dans un décor sympathique rempli de poupées Barbies grandeur nature et de toutes les couleurs. Le magazine étant la branche d’une agence de communication, beaucoup de très belles jeunes filles étaient invitées.

J’avais l’impression d’être une balle de golf entourée de clubs…

J’aurais pu me sentir invisible si je n’avais pas entendu un double hurlement  dans mon dos : AAAAAAAAAAAAHHH !!!!

Storia et Druna font également partis des rédactrices actives de ce magazine. Elles m’avaient déjà offert cet accueil lorsqu’elles ont découvert mon visage pour la première fois après des mois de collaboration anonyme. Elles m’avaient avoué aimer ce que je faisais et nous sommes devenues copines. Nous nous retrouvons  de temps en temps dans ce genre d’évènements, depuis.

Je ne suis pas la figure emblématique de ce magazine, ni la plus assidue, ni la plus talentueuse. Mais mon travail reste ma meilleure vitrine. Il m’a permis de me sentir en confiance et à ma place à cette soirée, même si ça n’était pas gagné…

La confiance en soi en soirée, c’est ça. C’est avoir confiance en son « petit plus » même s’il n’est pas visible à l’œil nu. Et même face au sosie de Ryan Gosling. Ce peut être un humour qui pique, un sourire qui prend la lumière, ou une personnalité intéressante. Ou tout ça à la fois (la chance quand-même).

La beauté est surestimée. Notamment en soirée. On a tous un jour bafouillé devant quelqu’un que l’on trouvait plus beau que soi. Mais la beauté n’est qu’une qualité parmi tant d’autres.

Une personne physiquement attirante doit être estimée à sa juste valeur, aussi spectaculaire puisse-t-elle être. Si cette personne n’a pas à cœur de développer sa personnalité, elle ne mérite pas l’attention qu’on lui porte. Personne n’a jamais eu à travailler dur pour avoir les yeux bleus. D’autant que d’autres qualités sont la preuve d’une réelle valeur personnelle, car elles nécessitent d’être développées et d’y consacrer de l’énergie.  S’optimiser et se mettre en valeur est une preuve de confiance en soi. Mais chacun d’entre nous possède son petit trésor. Même s’il n’est pas aussi évident qu’une chevelure flamboyante ou qu’un costume Givenchy à 2000€.

« Ouais mais je ne connais personne »….

Allons-bon! Si vous y êtes c’est que vous êtes l’ami d’un pote d’un collègue de la personne qui invite. Qu’à cela ne tienne, devenez l’ami de l’hôte de la maison. Si vous arrivez dans une soirée ou vous ne connaissez personne, ne venez pas les mains vides, et proposez d’aider en cuisine. Ou dans la préparation du décor. Ça vous ôtera le terrible sentiment d’être un pique-assiette. Et vous serez estampillé « sympa ». Posez des questions aux gens avec qui vous avez l’opportunité de parler. Les gens adorent parler d’eux-mêmes. Jusqu’à ce que la conversation se fluidifie. Vous discutez avec Léonie depuis une demi-heure ? Félicitation, vous avez gagné une bonne raison d’être venue.

Mais dans tous les cas, la confiance en soi est quelque chose qui se voit.
Une personne qui a confiance en elle a le sourire franc, la démarche assurée, les mouvements fluides, le débit de paroles régulier. Elle sourit, elle est naturelle. Elle regarde au-dessus de la ligne d’horizon.

Elle ose être drôle. Et met tellement de conviction dans ce qu’elle raconte que ça fonctionne.

J’ai un ami bourré d’humour. Un champion de la répartie et de la remarque pertinente. Il a l’esprit vif… Mais il manque complètement de confiance en lui. Alors il lui arrive très souvent de ne pas se faire entendre. Ce qui est dommage parce qu’en soi, ses interventions valent le coup. Ce phénomène a pris de telles proportions que c’est une blague récurrente dans ma bande d’amis. La légende raconte que tout ce qu’il dit disparait dans un vortex spatio-temporel.

A contrario, j’ai la réputation de beaucoup parler pour ne rien dire… Mais on m’écoute. Parce que les gens à qui je parle ne m’impressionnent pas (Bah quoi ? Ce sont mes amis ! Ils ne sont pas obligés de m’apprécier ! S’ils m’invitent malgré tout c’est qu’ils se sont attachés. Un peu comme Barney Stinson. Ou un syndrome de Stockholm…).

Attirer l’attention ne me fait pas peur. Alors je fais porter ma voix et dit tout ce qui me passe par la tête. Parfois je fais rire, et parfois je me fais taxer de dinde. Je m’en fiche. Le simple fait d’être convaincue parce que je raconte rend légitime ma prise de parole.
Alors la prochaine fois que vous êtes tentés de boire plus que de raison pour vous désinhiber, souvenez-vous de ces conseils et commandez plutôt un coca…

One Comment to La confiance en soi en soirée
    • Eric
    • J’aimerai apporter mon avis et précisions à cet article intéressant par son contenu.

      Dans le fait d’ »assumer sa personnalité (identité) », il y a l’idée que « je ne me compare pas aux autres et je joue un rôle particulier dans le groupe ». Et donc, il est important de bien se connaitre. Connaitre notre « petit plus » pour le mettre en avant.

      Ensuite, dès que « le regard se situe un peu plus haut que la ligne d’horizon », notre état d’esprit change effectivement. Automatiquement je dirais. Quand le corps imite la confiance, l’esprit suit le mouvement.

      Enfin, le mot « conviction » me parle bien. Je me dis que si je suis convaincu, personne ne peut me critiquer… La conviction est comme une défense psychologique. Mais attention : soyez ouvert au débat ! Si les critiques pleuvent, ouvrez votre parapluie -> ouvrez votre esprit !

Réagissez !

* Required