Pervers Narcissique: S’en débarasser !

Certaines relations amoureuses toxiques sont dues à une incompatibilité de caractères. Et d’autres, plus dangereuses vous tiennent sous la coupe d’un pervers narcissique. Le pervers narcissique est un vampire de l’amour.

Comment reconnaitre une relation basée sur la perversion narcissique ?

Une relation amoureuse qui marche vous rend beau, ou belle. Les yeux brillent, le sourire est devenu votre rictus habituel et une lumineuse sérénité émane de vous. Et l’on vous le dit  » vous êtes radieux(se) ».  A l’inverse, une relation avec une pervers narcissique vous rend le teint terne, les cheveux secs, déverse une pellicule de gris sur vos vêtements, éteint votre sourire, brise vos espoirs, vous fait vous sentir minable…

- Vous vous êtes fané(e) : Comme dans cet article sur « la confiance en soi dans le couple », vous ne brillez plus. Vous vous laissez physiquement aller, vous avez pris quelques kilos ou au contraire affichez une maigreur qui vous donne l’air malade. Votre entourage ne s’en rend pas compte tout de suite car cela se fait progressivement. Et puis un jour vous rencontrez un ancien ami qui ne vous a pas vu depuis longtemps. Et sans se rendre compte qu’il met le doigt sur quelque chose de crucial, vous dit : « mais que t’est-il arrivé ? »  C’est en réalité la conséquence du signe suivant :

- Vous avez une très mauvaise estime de vous : L’amour est censé vous apporter ce surcroit de confiance qui vous donne le courage de vous lancer dans la vie.  Pas vous sentir aussi inutile qu’une pièce d’un centime (c’est vrai qu’à part laisser un gout de ferraille sur les doigts, je cherche encore leur utilité…)

- Vous ne voyez plus grand monde autour de vous : Votre entourage le/la déteste et il/elle parvient à vous convaincre qu’il/elle est dans le vrai et que le reste de ceux qui vous entoure vous veut du mal. Cette personne devient la seule que vous trouvez digne d’intérêt et dont l’avis compte, vous vous consacrez tellement à elle que vous en oubliez votre famille, vos amis et peut-être même votre carrière, ce qui nous amène au point suivant:

- Vous avez mis vos rêves de côté : Dans la mesure où l’idée de votre nullité/ incompétence s’insinue dans votre esprit à coup de phrases assassines, vous n’avez plus la confiance en vous nécessaire pour aller au bout de vos projets. Alors vous consacrez l’énergie qu’il vous reste à…l’autre.  A survivre à ses attaques soi-disant « pour votre bien ». A le servir parfois. A l’accompagner dans ses propres rêves. Il aspire vos forces et s’en nourrit.

Quels sont les cibles des pervers narcissiques ?

Je ne suis pas très à l’aise à l’idée de contribuer au cliché. Mais voici les trois principales caractéristiques des victimes de pervers narcissiques :

- Elles sont pleines d’un potentiel dont elles n’ont pas conscience : Ce sont souvent des personnes pleines d’énergie et de forces vives mais un peu perdues. Le pervers narcissique se nourrit de cette énergie et de ce potentiel.

- Elles manquent de confiance en elles : Une personne qui a confiance en ses capacité aura vite-fait d’envoyer bouler le pervers narcissique parce qu’elle ne laisse personne l’atteindre.
Elle ne sera donc pas réceptive, voire passablement irritée…

- Elles manquent de modèle de relation équilibrée : Un jeune homme ou une jeune femme issue d’un mariage entre un pervers narcissique et une victime, quel que soit son sexe, sera plus enclin à penser sa propre relation comme « normale ».

Comment procède un pervers Narcissique ?

  1. Il repère vos failles
    Il/elle vous écoute attentivement quand vous lui racontez que votre ex a fui avec votre meilleur(e) ami(e). Il/elle prend aussi note quand il/elle entend les autres vous répéter à quel point vous êtes étourdi(e), dépensier(e), maladroit(e), nul(le) en math (rayez les mentions inutiles s’il y en a). Il/elle connait donc vos schémas internes et a une idée approximative de l’image que vous avez de vous-même.
  2. Il vous met sur un piédestal
    Le pervers narcissique, conscient de votre piètre confiance en vous, va vous accoutumer à une dose de compliments et d’yeux qui brillent que vous irez chercher régulièrement, comme on va compulsivement faire la queue dans le seul tabac ouvert à 10 kilomètres de chez vous. Il vous répètera à quel point vous êtes beau/ belle, gentille, etc… Il deviendra votre ilot de douceur dans ce monde qui ne vous aime pas. Vous êtes accro.
  3. Il vous en fait tomber aussi tôt.
    Vient le moment ou « en toute objectivité » , il va se permettre une ou deux réflexions comme autant de bémols à votre merveilleuse personnalité. Il poussera sans doute le vice à surfer sur des défauts que l’on vous aura déjà reconnu (caution historique) et se baser sur votre propre histoire. Vous le trouverez d’autant plus intelligent que vous le considérerez comme « clairvoyant ». Il formulera ses reproches comme des « points d’amélioration ». Vous vous direz que vous avez de la chance d’être tombé sur quelqu’un qui ait la capacité de faire de vous quelqu’un de meilleur
  4. Il utilise son ascendant pour faire de vous ce qu’il veut.
    C’est la suite logique des évènements : Vous lui faites confiance, assez pour l’écouter quand il parle, pour suivre ses instructions. Et si vous ne le faites pas, il appuie directement là ou ça fait mal ! « Espèce d’égoïste ! Et je me demandais pourquoi ton ex avait fini par partir… »Double effet kiss-cool : Vous vous dites que le passé lui donne raison, et en plus vous avez l’impression de l’avoir « déçu ». Alors vous mettrez tout en œuvre pour lui faire plaisir : Être aux petits soins, lui servir de larbin, ou se plier à toute sortes d’exigences sexuelles auxquelles vous étiez fermement réfractaire. Les insultes plus ou moins subtiles ou grossières pleuvent, mais comme la violence est progressive, elle ne vous choque pas… Comprenez bien qu’un pervers narcissique agit par palier étalés dans temps, en prenant bien le soin de valider les étapes une après les autres. Ne me demandez pas comment je le sais…

Si vous reconnaissez votre relation dans le descriptif que je viens de faire, c’est que votre relation est dangereuse et aspire toute votre énergie, votre estime de vous et compromet sérieusement votre avenir. Elle est tout aussi dangereuse que la violence conjugale et moins évidente à l’œil nu.

Sortir de la coupe d’un pervers narcissique :

  1. Renouer contact avec vos proches : Eux seuls vous connaissent assez pour vous apporter la dose d’amour nécessaire à la réparation de dégâts causé par le pervers narcissique. Il va vous en falloir de l’amour pour vous remettre de ce qui s’est passé et retrouver votre Mo-Djo.
  2. Rompre : Inutile de chercher à « assainir » une relation avec un pervers narcissique. Vous avez beau l’aimer, avoir peur de sa réaction (à juste titre, elle sera forcément disproportionnée). C’est sa survie ou la vôtre. Charité bien ordonnée commence par soi-même, non ?Ne vous laissez pas persuader par ses menaces en tout genre (suicide, destruction sociale, le fameux « je vais te détruire !», meurtre du chien…). Un pervers narcissique qui crie et menace est en train de se rendre compte que les évènements échappent à son contrôle. Il est alors en train de multiplier les moyens de pression pour vous garder. Tenez bon. Et puis comment pouvez-vous encore penser que votre relation vaille la peine d’être sauvée ? Il ou elle vous a traité de Salaud/salope, vous a dit qu’il s’en prendrait à vos parents et à votre réputation, et fait mine de sauter du toit de son immeuble. Il en va de votre propre peau.
  3. Prendre un peu de repos : Comme toutes les ruptures, celle-ci risque de vous terrasser. A ceci près que celle-ci remettra en cause une partie de vos convictions. Puisse qu’un pervers narcissique arrive à convaincre sa victime qu’elle n’est rien sans lui. Faites-vous porter pâle et dormez, pleurez et mangez un peu (remplumez-vous tiens).
  4. Prendre conscience que ce qui est désormais à votre portée: Vous n’êtes pas la bouse malodorante qu’il ou elle a laissé entendre. Reconnectez-vous avec vos envies, les vraies, celle que vous avez abandonné pour vous consacrer entièrement à l’autre.
  5. Reprenez l’habitude de cumuler des petites victoires : Du sport, des objectifs professionnels, la cuisine, qu’importe. Toutes ces petites victoires vous rappelleront que vous êtes capable de faire beaucoup de choses, quand vous êtes soutenu(e)…
7 Comments to Pervers Narcissique: S’en débarasser !
    • Eric
    • Je ne comprends pas le terme de « pervers narcissique ».

      Est il un obsédé sexuel ? Il n’a de yeux que pour lui même ?

      Le narcissisme, je pense que tout le monde aujourd’hui l’est un peu. Il ne reste alors plus que des pervers alors…

      Pourrait on pas plus justement parler de manipulateur pervers ?

    • Pepito
    • Bonjour Eric,

      On appelle ces personnes des « pervers narcissique » car ce sont en général des personnes qui obsédée par leur apparence et en général se trouvent très « beaux » ou « belles » et se considèrent supérieur(e)s aux autres, ils s’imaginent (dans leurs mondes) qu’ils sont les meilleurs dans tous les domaines (bien qu’ils laissent en général 2, 3 bricoles qu’ils ne savent pas faire pour demander à leurs victimes de le faire pour mieux les « harponner ».

      On n’en est plus au stade de la manipulation, mais dans un processus de destruction extrêmement dangereux et toxique pour leurs proches et leurs fréquentations.

      Je rajouterais qu’en général les PN parlent très fort en public, se font remarquer, se sentent à l’aise partout, on les considèrent comme des personnes « sociables », ça leur permet aussi de « jauger » et de choisir les personnes les plus fragiles.

      J’ai vécu cette situation avec une femme que j’ai rencontré dans une soirée d’anniversaire et en plus qui bosse dans la même entreprise que moi, loin de me douter qu’elle avait cette pathologie.
      Cette situation a duré quelques mois, puis un jour j’ai lu un article sur ces personnes « toxiques » et là, ça a fait tilt : séparation !

      Sur le moment j’étais complètement affaibli et puis le temps a passé et j’ai repris confiance en moi, sans rentrer dans les détails, avec ce genre d’individus, il faut être ferme et ne jamais leur laisser le bénéfice du doute, ce sont : des ennemis ! mettez les au grand jour (avec un peu d’astuce, genre prévenir en douce son entourage en leur faisant lire les preuves), ils détestent la solitude et le manque d’intérêt pour leur personne, ce sont des personnes qui agissent dans l’ombre,

      Juste quelques conseils pour agir : gardez tous les écrits, réunissez les preuves (sms, lettres, papiers griffonnés, enregistrez les conversations téléphoniques insultantes, les messages sur votre messagerie et déposer le tout chez un huissier), n’attaquez pas ni en public , ni en privé, ils sont très doué pour la répartie, avec un gros dossier bien ficelé, la justice fera son travail, changez d’adresse si vous le pouvez, de numéro de téléphone, les mots de passe, et votre carte bleue si il ou elle s’en ai déjà servie.

      le plus dur dans ces situations c’est de ne pas en vouloir à la terre entière et s’isoler, sortez et vivez, partagez !

    • MONDE BIZARRE
    • Les commentaires sur ces sites sont tristes. Les gens semblent avoir peur de dire les noms des personnes concernées.
      Une personne à Québec a réussi à faire interner deux pervers narcissiques, ces personnes sont des jumeaux.
      Pascal et Patrice Saint-Pierre qui demeuraient à Beauport et plus précisément à Notre-Dame de l’Espérance sont maintenant dans un asile pour la vie dans la région de Montréal. Leurs parents, deux malades ont travaillé au gouvernement du Québec à Québec.
      Ils ont menacé une personne honnête avec les Hells Angels. Comme armes, ils avaient des mitraillettes.
      Les deux sauvages n’ont jamais travaillé de leurs vies. Ils se faisaient entretenir contre des promesses mensongères ce que leurs hôtes savaient. Aucune expérience de travail, depuis l’âge de seize ans. Ils ont été internés dans la mi-trentaine.
      Chaque personne narcissique a une spécialité. Les deux Saint-Pierre c’étaient les mensonges et de la jalousie pour inciter des gens à s’en prendre aux victimes. Bref, les victimes sont coupables de quelque chose d’imaginaire. Enlever l’énergie pour mieux détruire par la suite. Leurs personnes sont parfaites, ils se mouchent pour faire croire aux gens la fausse souffrance. Un pervers narcissique ce qu’il pense doit se réaliser.
      Un simple exemple, complexe pour ceux qui travaillent avec ces gens malades en psychiatrie : Une personne étudie en graphisme à l’extérieur de la ville. Les deux jumeaux fous s’organisent pour lui nuire à son retour, à la fin de sa technique.
      La personne reçoit du service de placement au Cégep l’adresse d’un endroit pour une entrevue. Il prend contact pour une journée, se présente et aperçoit sur le stationnement dans un camion vert, la vicieuse de Céline Guay, le sourire fendu jusqu’aux oreilles avec Pascal Saint-Pierre qui se brasse la tête, de façon bizarre parce qu’il se mouchait.
      La personne en graphisme a parlé peu et il n’y a eu aucune entrevue. Céline Guay a remis à Pascal Saint-Pierre son camion gratuitement en échange de certains services. Une jalouse, abaisseuse, qui aime se mettre dans la vie des gens. Son mari est le fils des grues Armand Guay à Québec et il travaille à la SAAQ.
      À son retour de son entrevue le téléphone sonne dans la même bâtisse grise, le CV est maintenant en possession d’une compagnie y sans rapport avec son diplôme.
      Nos deux narcissiques fous avaient dit de ne pas aller dans ce domaine à ce Cégep et pour lui faire changer d’idées ça prend des arguments violents.
      Un groupe de musique québécoise (Vilain Pingouin de la compagnie Audiogram) arrive au Cégep (parce qu’il aimait le vendredi soir voir des amis jouer de la musique). Des menaces, et encore des menaces. Une agence de publicitaires Marketel qui parle sans fondement (parce qu’il aimait dessiner un peu comme passe-temps ou regarder des choses visuelles et artistiques).
      Le cerveau humain artistique est complexe comme le cerveau du pervers narcissique. Le cerveau de celui de la personne perverse narcissique peut raisonner pendant plusieurs années : tu n’as aucun talent, tu n’es pas bon, tu ne peux pas. Le pervers narcissique a des manies, Pascal Saint-Pierre aimait se tenir les reins, se sentir les mains, faire un bruit vulgaire lorsqu’il boit sa tasse d’eau chaude, se caresser en simulant l’embrassade avec l’un de ses voisins. Patrice est le déficient mental de sa famille de dégénérés.
      Tout le monde sait qu’un pervers narcissique doit avoir des complices (voir les noms plus haut). Des gens profiteurs, calomnieux, menteurs, hypocrites et même des chieurs et des chieuses comme Céline Guay de Beauport du même village. Ses coordonnées ont été envoyées sur les sites des ennemis des Hells. Par curiosité, on va suivre cela attentivement. Un jour ou l’autre, elle va recevoir un poing en pleine figure. Elle souffre d’arthrite, donc elle s’en prend aux gens pour apaiser la souffrance de ses os qui craquent de partout.
      Restez honnête et courageux et n’hésitez pas à utiliser la force nécessaire. Attendez pas après de l’aide, il faut faire suivre discrètement les agresseurs pendant plusieurs années avant qu’ils passent aux actes. Des caméras cachées et des témoignages sont deux des meilleures solutions pour en finir avec ces types de psychopathes sociaux.
      Pour conclure, ces malades mentaux mangent de la purée de pommes, de la salade fruits et du sucre à la crème de leur petite maman folle ou Céline Guay avec leurs copains qui sentent les vomissures et qui rient d’êtres dans leurs excréments. Bref une vie jusqu’à la mort dégueulasse.

      Pour terminer, ils organisent des raves à certains endroits et voici le lien :
      http://www.youtube.com/watch?featudetailpagere=player_&v=rF3MEB0m9IY

    • Name
    • en france il faut que ces gens « débordent »pour se retrouver dans les mains de la justice.moi qui le cotoyais je suis obligée de voir un psy. qu’ils payent un jour de leur personne de faire tant souffrir les personnes bienveillantes

      • Adrien
      • Tu sais, les pervers narcissiques ne sont pas que coupables. Ils ont aussi été victime et ils sont le résultat de maltraitances psychiques et psychologiques. Ils font souffrir les autres, certes, mais, dans leur passé, ils en ont bavé et pas qu’un peu. Je ne dis pas qu’on doit les laisser agir, au contraire, mais les circonstances de leur attitude devrait nous faire réfléchir. Pourquoi sont ils devenus ainsi? Il ne suffit pas de vouloir les punir comme ça, je pense qu’il serait plus judicieux de comprendre leurs agissements parce qu’ils ne sont pas nés comme ça.

Réagissez !

* Required